Allanite - Encyclopédie

    Classe : Silicate
    Sous-classe : Sorosilicate
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : (Ce, Ca)(Al, Fe)(SiO4)(OH)
    Abondance : Assez rare

L'allanite fait parti du groupe de l'épidote dans lequel elle représente le terme riche en fer et en terres rares (cérium, lanthane, néodyme, etc...). Selon la terre rare dominante on distingue plusieurs espèces potentielles : allanite-Ce (la seule décrite actuellement), allanite-Nd et allanite-La. Elle doit son nom au minéralogiste écossais Thomas Allan qui a découvert l'espèce. L'allanite se présente en tablettes épaisses, parfois en bâtonnets ou en aiguilles de couleur brune, noire, ou brun-jaune. Du fait de sa teneur en uranium et thorium (jusqu'à 2%), les cristaux sont généralement métamictes (désordonnés à l'échelle atomique). C'est un minéral accessoire des granites, des pegmatites et des syénites. On la rencontre plus rarement dans les roches métamorphiques, les gîtes pyrométasomatiques ou dans certaines laves (dacites). C'est un minéral fréquent mais souvent très accessoire et en très petits cristaux. L'allanite peut être utilisée comme minerai de cérium et de terres rares. Les macro-échantillons sont uniquement destinés à la collection mais du fait de sa teneur en éléments radioatifs, l'allanite est aussi utilisée par les géologues pour la datation de roches.

L'allanite dans le Monde

La localité ayant produit les plus gros cristaux est Arendal en Norvège avec un record à plus de 1,10 m. On note également des cristaux spectaculaires aciculaires à Finnbo en Suède, à Bancroft dans l'Ontario au Canada où des cristaux de 70 cm sont associés à la molybdénite, mais également dans les pegmatites granitiques de Pacoima Canyon en Californie avec des individus dépassant les 45 cm.

L'allanite en France

L'allanite est connu en France dans les pegmatites des granites roses de Ploumanac'h dans les Côtes d'Armor où les cristaux peuvent atteindre les 11 cm, et en superbes cristaux gemmes bruns (jusqu'à 3 cm) sur dolomite du grand gisement de talc de Trimouns dans l'Ariège.

Gros monocristal (23,5 mm) d'allanite-dissakisite de Trimouns, Ariège, France
Cristal gemme d'allanite-dissakisite sur dolomite de Trimouns, Ariège, France
Groupe de cristaux d'allanite-dissakisite sur dolomite de Trimouns, Ariège, France
Groupe de cristaux d'allanite-dissakisite sur dolomite de Trimouns, Ariège, France

Les macles

L'allanite ne présente aucune macle connue.

Les faux et arnaques

Aucun faux ou arnaques connus.



Dureté : 5,5 à 6
Densité : 3,5 à 4,2
Cassure : Conchoïdale à irrégulière
Trace : Grise




TP : Opaque à transparent
IR : 1,715 à 1,791
Biréfringence : 0,018 à 0,031
Caractère optique : Biaxe -
Pléochroïsme : Vert à marron
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acides chlorhydrique

Magnétisme : Paramagnétique
Radioactivité : Faible