Amarantite - Encyclopédie

Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili © Luigi Mattei

    Classe : Sulfates, chromates, molybdates
    Sous-classe : Sulfates hydratés
    Système cristallin : Triclinique
    Chimie : Fe2(SO4)2O 7H2O
    Abondance : Rare

L'amarantite est un sulfate de fer peu répandu formé par altération des sulfures de fer sous climat aride. Son nom vient du latin amarantus (amarante) en allusion à sa couleur rouge pourpre. C'est un minéral secondaire qui fait partie d'un cortège minéralogique classique auquel appartiennent d'autres sulfures de fer (copiapite, voltaïte, jarosite, coquimbite, botryogène, fibreferrite...), résultant comme lui de précipitation à partir d'acide sulfurique naturel, formé par réaction de l'eau superficielle avec des sulfures de fer. Par changement des conditions du milieu (température, pH, potentiel d'oxydo-réduction...) ces sulfates sont facilement hydrolysés en hydroxydes ferriques (goethite, limonite, etc...). L'amarantite forme des cristaux prismatiques allongés à aciculaires, fréquemment aplatis et fortement striés, réunis en agrégats radiés, d'une teinte rouge brunâtre à rouge-orangé sombre ("amarante").

Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili © Enrico Bonacina
Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili - 
© Enrico Bonacina
Amarantite de Cuya, Arica, Chili © Germano Fretti
Amarantite de Cuya, Arica, Chili - 
© Germano Fretti
Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili © Elmar Lackner
Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili - 
© Elmar Lackner
Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili © Stephan Wolfsried
Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili - 
© Stephan Wolfsried

L'amarantite dans le Monde

L'amarantite est surtout un minéral chilien, connu en beaux échantillons dans les grands gisements de cuivre du Nord du Chili (Alcaparrosa, Chuquicamata, Sierra Gorda) où les cristaux peuvent atteindre les 5 mm ; elle est également signalée dans d'autres sites, notamment dans les Monts Santa Maria (Californie, USA), à Kavir-e-Sagand (Iran), en Italie, etc...

Photo principale : Amarantite de Queténa Mine, Antofagasta, Chili - © Luigi Mattei

L'amarantite en France

L'amarantite n'est pas signalée dans le sous-sol français.

Les macles

Cette espèce ne présente pas de macle connue.

Les faux et traitements

Pas de faux signalé pour cette espèce.



Dureté : 2,5
Densité : 2,18 à 2,28
Cassure : Irrégulière
Trace : Jaune



TP : Transparent à tranlucide
IR : 1,516 à 1,621
Biréfringence : 0,105
Caractère optique : Biaxe -
Pléochroïsme : Visible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Eau ou acide chlorhydrique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

YouTube

Les vidéos intégrées fournies par YouTube sont utilisées sur notre site Web. En acceptant de les regarder, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies