Staurotide - Encyclopédie

Staurotide maclée de Antananolofotsy, Andrembesoa Commune, Betafo District, Vakinankaratra Region, Antananarivo Province, Madagascar

    Classe : Silicates
    Sous-classe : Nésosilicates
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : Fe2Al9(Si,Al)4O22(OH)2
    Abondance : Fréquent

La staurotide est un minéral typiquement métamorphique qui se rencontre dans les micaschistes et les gneiss, et de manière plus générale dans la plupart des roches argileuses ayant subi un métamorphisme de faciès amphibolite (haute température - moyenne pression). Son nom est issu du grec stauros (croix) et lithos (la pierre), car ce minéral se trouve souvent maclé en croix. C'est un minéral commun de couleur brun-rouge, opaque, à éclat vitreux se présentant en cristaux prismatiques à section losangique, communément maclé en croix à 60° ou 90°. La staurotide est parfois associées au disthène comme dans le gisement des schistes paragonitiques du Pizzo Forno (Tessin, Suisse en superbes cristaux bruns atteignant parfois les 10 cm), ou dans les micaschistes de Bretagne. Certaines variétés contiennent du manganèse (nordmarkite) ou du cobalt (lusakite du Zambie). La staurotide est utilisée localement comme bijou fantaisie, de très rares cristaux gemmes ont occasionnellement été taillés.

Staurotide maclée de Kola, Murmanskaja Oblast', Russie
Staurotide maclée de Kola, Murmanskaja Oblast', Russie
Staurotide maclée de Kola, Murmanskaja Oblast', Russie
Staurotide maclée de Kola, Murmanskaja Oblast', Russie
Monocristal de staurotide  de Elliant, Finistère, France
Monocristal de staurotide  de Elliant, Finistère, France
Monocristal de staurotide  de Elliant, Finistère, France
Monocristal de staurotide  de Elliant, Finistère, France

La staurotide dans le Monde

Les micaschistes américains de Géorgie (Blue Ridge, Cherokee) sont célèbres pour leurs macles "en roue" à 3 cristaux. De très beaux cristaux sur micaschiste proviennent également de la péninsule de Kola (Russie). On retrouve des variétés transparentes montrant un fort dichroïsme allant du vert au brun-rouge. Elles restent très rares ; on ne les rencontre guère qu'au Brésil (Rubelita), en superbes cristaux de taille parfois décimétrique (Groias), et dans les alluvions diamantifères de Salobro (Minas Gerais).

La staurotide en France

Parmi les nombreux gisements de staurotide, les gîtes classiques français de Coray (Finistère), où certains cristaux exceptionnels atteignent les 20 cm, et de Baud (Morbihan) sont considérés comme les meilleurs occurence mondiale. Son nom populaire de "croisette de Bretagne", qui désigne les cristaux maclés à 90°, traduit bien cette abondance passée dans les sites bretons. Le plus grand cristal maclé connu fut découvert près de la ferme de Kerzest en Coray, il mesure près de 9 cm et est conservé à l'Ecole des Mines de Paris.

Les macles et cristallisation spéciale

Les macles à 60 degrés sont fréquentes sur {231}, on parle de macles de St-André et elles peuvent être cycliques. Elles sont moins communes sur {031} et forme des croix à 90 degrés, on parle alors de macle de la croisette. Une troisième macle est décrite sur {320} mais est très rare.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 7 à 7,5
Densité : 3,74 à 3,83
Cassure : Sub-conchoïdale
Trace : Blanc à gris




TP : Opaque à transparent
IR : 1,736 à 1,762
Biréfringence : 0,009 à 0,015
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Fort
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide sulfurique

Magnétisme : Paramagnétique
Radioactivité : Aucune