Dioptase - Encyclopédie

    Classe : Silicate
    Sous-classe : Cyclosilicate
    Système cristallin : Trigonal
    Chimie : CuSiO. H2O

    Abondance : Rare

Autrefois confondue avec l'émeraude à cause de sa couleur bleue-verte intense, elle a été définie et découverte par René Just Haüy. Dioptase vient du grec ancien "dia" (à travers) et "optadzo" (vision) car ses clivages peuvent être vus par simple transparence au sein des cristaux. Il s'agit d'une espèce minérale très recherchée par les collectionneurs du Monde entier. On la rencontre dans les zones d'oxydation des gisements de cuivre des climats chauds. Les cristaux ont souvent la forme de rhomboèdres allongés striés verticalement et plus rarement de scalénoèdres. En raison de sa faible dureté et d'un plan de clivage facile, elle n'est que très peu présente dans le secteur de la joaillerie, même si des spécimens facettés existent, ils sont souvent destinés à la collection.

La dioptase dans le Monde

Les meilleurs gisements sont situés en Afrique Centrale, plus particulièrement au Congo et en République Démocratique du Congo où des cristaux jusqu'à 8 par 2 centimètres tapissent des géodes dans le chrysocolle. La Namibie a également fournit de superbes cristaux jusqu'à 5 cm sur calcite blanche à Tsumeb, ou sur quartz à Kaokoland. Les plus grands cristaux connus dépassent les 15 cm et proviennent d'Angola, ce ne sont par contre pas les plus esthétiques. On rencontre également de très beaux cristaux au Kazakhstan et dans plusieurs mines de cuivre d'Arizona comme Mammoth-Saint Anthony Mine, où elle peut même parfois être associée à la wulfénite (photo ci-contre).

La dioptase en France

En France la dioptase est anecdotique, on la rencontre en microcristaux dans des veines d'uraninite des schistes argileux rouges du Permien, le dépôt est situé à environ 7 km au Sud/Sud-Est de Lodève dans l'Hérault.

Les macles

Il existe un plan de macle pour la dioptase, cependant les échantillons sont extrêmement rares.

Les faux et arnaques

Parmis les arnaques recensées pour ce minéral, on note quelques assemblages, voir à ce propos notre article à ce sujet : "assemblages".



Dureté : 5
Densité : 3,28 à 3,35
Cassure : Conchoïdale à irrégulière
Trace : Verte




TP : Transparent à translucide
IR : 1,644 à 1,709
Biréfringence :  0,051 à 0,053
Caractère optique : Uniaxe +
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide chlorhydrique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune