Arsénopyrite - Encyclopédie

    Classe : Sulfures et sulfosels
    Sous-classe : Sulfures
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : FeAsS
    Abondance : Très fréquent

L'arsénopyrite, autrefois dénommée "mispickel", est un minéral commun des gisements hydrothermaux, principalement dans les filons hydrothermaux de haute température aurifères ("shear-zones" aurifères du Canada, de France et d'Afrique de l'Ouest), et stanno-tungstifères (Europe et Chine), ainsi que des gîtes pyrométasomatiques (skarns notamment). Il est plus rare dans les amas de sulfures massifs. Cette présence affirmée en fait probablement le sulfure le plus abondant après les quatre "grands" : pyrite, galène, sphalérite et chalcopyrite. C'est un minéral qui doit son nom à sa composition chimique arsenic + pyrite. L'arsénopyrite se présente souvent en cristaux prismatiques, allongés ou courts, en octaèdres pseudo-orthorhombiques, parfois centimétriques avec des faces striées. On le connaît également en agrégats grenus, massifs, montrant des sections losangiques, parfois à texture radiée. L'arsénopyrite aurifère, très rare, possède un habitus particulier fortement aciculaire dérivé de l'intégration d'atome d'or dans son réseau cristallin : les teneurs en or atteignent 1,6%, ce qui en fait un minerai d'or appréciable (gisement du Ghana et du Châtelet (Creuse)). Dans ce cas l'or est présent sous forme ionique et donc invisible au microscope. L'arsénopyrite est un minéral de couleur blanc argent à gris acier clair, à poussière noire ou gris-noir, qui dégage une forte odeur d'ail caractéristique de l'arsenic sous le choc du marteau. Il s'altère aisément en scorodite verte sous l'action des agents atmosphériques. Il contient fréquement du cobalt (variété danaite : jusqu'à 12%). Il accompagne la majorité des sulfures métalliques dans une gangue habituellement quartzeuse. L'arsénopyrite est la principale source d'arsenic et souvent un minerai d'or. On exploite pas vraiement l'arsénopyrite pour elle-même mais on récupère l'oxyde d'arsenic comme sous-produit de fusion de minerais arséniés à or, cuivre, plomb ou argent. La mine de Salsigne dans l'Aude (France), qui fut longtemps le premier producteur mondial d'arsenic, était principalement une mine d'or : les fines particules du précieux métal logées dans les fissures de l'arsénopyrite n'étaient libérées qu'après un broyage poussé du minerai. L'arsenic est utilisé en alliage, notamment avec le plomb pour la fabrication de munitions. L'oxyde d'arsenic est largement utilisé en médecine et pharmacie, dans l'agro-alimentaire pour la fabrication d'insecticides, d'agent conservateurs, dans l'industrie chimique comme composant de pigments et dans l'industrie verrière. Les sulfures d'arsenic possèdent un usage annexe en pyrotechnie et en peinture.

Arsénopyrite du Panasqueira, Portugal
Arsénopyrite du Panasqueira, Portugal
Arsénopyrite de Neudorf, Allemagne
Arsénopyrite de Neudorf, Allemagne
Arsénopyrite de Malavaux, Cusset, Allier, France
Arsénopyrite de Malavaux, Cusset, Allier, France
Arsénopyrite de Malavaux, Cusset, Allier, France
Arsénopyrite de Malavaux, Cusset, Allier, France

L'arsénopyrite dans le Monde

Les plus beaux spécimens d'arsénopyrite proviennent du Panasqueira (Portugal) qui a livré des cristaux de 10 cm, Trepca (Yougoslavie) a produit des cristaux trapus de 5 cm et Obira (Japon). Plus récemment les filons stanno-tungstifères chinois notamment ceux de de Yaogangxian Mine (Hunan, Chine) ont produit de très beaux cristaux jusqu'à 8 cm.

L'arsénopyrite en France

En France, les gîtes de La Mure (Isère) et du Semnon (Ille-et-Vilaine) ont produit des cristaux d'arsénopyrite centimétriques. De très beaux cristaux de 5 mm maclés ont également été extraits des carrière de Malavaux et d'Echassières (Allier).

Les macles et formes spéciales

Arsénopyrite maclée de Malavaux, Cusset, Allier, France

Les macles d'arsénopyrite sont communes sur {100} et {001}. On note également des macles de contact ou pénétration sur {101} et sur {012} en trilles ou cruciformes.

Les faux et arnaques

Pas de faux recensé pour cette espèce minérale.



Dureté : 5,5 à 6
Densité : 6,07
Cassure : Irrégulière

Trace : Noire



TP : Opaque
IR : -
Biréfringence : -
Caractère optique : -
Pléochroïsme : -
Fluorescence : 
Aucune


Solubilité : Acide nitrique

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune