Qu'est-ce qu'un calcaire en géologie ?

Calcaire : définition

Calcaire à oncolithes
Le calcaire est une roche sédimentaire carbonatée, composée d'au moins 50% de calcite et pouvant contenir de la dolomite, de l'aragonite, de la sidérite et différents minéraux accessoires. Les roches calcaires constituent le principal ensemble des roches carbonatées et revêtent une grande importance géologique.

On distingue schématiquement 3 types de calcaires.

Les calcaires organiques : ils résultent de l'activité d'être vivants. Ils sont subdivisés en calcaires biogéniques (calcaires construits ou récifaux, résultat de l'activité de coraux, de rudistes, de bryozoaires ou d'algues), et en calcaire bioclastiques, formés par l'accumulation de débris organiques carbonatés (coquilles de lamellibranches et gastéropodes, articles de crinoïdes, tests de formainifères, etc...). La craie appartient à cette catégorie : elle résulte de l'amoncellement dans des mers peu profondes de squelettes de micro-organismes à tests calcaires : les coccolithes (10 à 20 µm).

Les calcaires d'origine biochimique ou physico-chimique : ils sont formés par précipitation de carbonate de calcium en solution dans l'eau. Il s'agit essentiellement des calcaires oolithiques et pisolithiques, constitués de petites sphères de taille respectivement inférieures et supérieures à 200 µm, des concrétions de sources chaudes (travertins et tufs calcaires) et de grottes (stalactites et stalacmites).

Les calcaires d'origine détritique : ils résultent de la cémentation de débris arrachés à d'autres roches carbonatées (brèches de pente, galets, graviers, sables calcaires) et comprenant fréquemment une forte proportion de matériel terrigène siliceux.


On parle de calcaire bitumineux (ou de calcaires asphaltiques) lorsque ces roches proches des schistes bitumineux sont à dominante carbonatée riche en hydrocarbures lourds. Comme les schistes bitumineux, ils ont été exploités épisodiquement en France jusqu'au début des années 80. Les principales productions provenaient de la Limagne d'Auvergne (Mine des Rois de Dallet, Mine du Champ des Poix de Pont-du-Château) et du Bassin d'Alès. Les meilleurs années, la production n'a cependant pas dépassé 100 kt d'hydrocarbures.

On parle de calcaire dolomitique lorsque que le calcaire est constitué d'un mélange en proportions sensiblement équivalentes de calcite et de dolomite. Les calcaires dolomitiques peuvent former d'impressionnantes masses rocheuses, comme dans les Alpes.