Acanthite - Encyclopédie

    Classe : Sulfures et sulfosels
    Sous-classe : Sulfures
    Système cristallin : Monoclinique
    Chimie : Ag2S
    Abondance : Assez fréquent

L'acanthite est l'un des minerais d'argent les plus fréquent (elle en contient 87%), présent dans les filons hydrothermaux de plomb-zinc-argent et or, principalement dans leur zone de cémantation. On la rencontre habituellement en plages centimétriques associées à d'autres minéraux d'argent et différents sulfures. Ainsi, l'acanthite s'associe à la pyrite, la sphalérite, la galène et à de nombreux autres minéraux d'argent (polybasite, pyrargyrite, tétraédrite) ; c'est aussi un minéral accompagnateur de l'or dans les filons épithermaux, émanations métallifères de l'activité volcanique. Son nom vient du grec acantha (épine) en liaison avec la forme de ses cristaux. Elle résulte le plus souvent de la transformation d'argentite, minéral instable en dessous de 179°C, dont elle conserve les formes massives, arborescentes, parfois en cristaux cubo-octaédriques. C'est un minéral gris de plomb qui se ternit rapidement en noir à l'air, caractérisé comme beaucoup de sulfures d'argent par une forte densité (7,2) et une faible dureté à peine supérieure à 2.  L'acanthite est un important minerai d'argent mais qui constitue rarement des amas de grande taille. Ce minéral était appelé "mine d'argent" par les dessinateurs du Moyen-âge qui utilisaient sa propriété d'écrire sur le papier. Plus discrètement, la ternissure de l'argent natif est due à la formation d'un film superficiel d'acanthite.

L'acanthite dans le Monde

Les cristaux automorphes, qui sont en fait surtout des pseudomorphoses d'argentite (paramorphoses), sont cependant rares : les plus beaux échantillons, des cubes et octaèdres atteignant jusqu'à 8 cm, proviennent de Freiberg et Schneeberg (Saxe, Allemagne), de Jáchymov (République Tchèque), de Guanajuato (Mexique), de Chañarcillo (Chili) et de Monte Narba (Sardaigne, Italie). Enfin le gisement épithermal d'argent de Imiter au Maroc a produit des octaèdres ainsi que des sapins de plus de 4 cm.

L'acanthite en France

En France, on retrouve l'acanthite en microcristaux dans les carrières de kaolin d'Echassières (Allier), à la mine de Le Rhun (Côtes-d'Armors), dans la mine d'or de Lopérec (Bretagne), dans les mines d'argent de Ste-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin), à la mine de Ste-Lucie (Lozère), à Peyrebrune (Tarn), etc...

Acanthite d'Echassières, Allier, France - © Gerhard Niceus
Acanthite d'Echassières, Allier, France - © Gerhard Niceus
Acanthite de Neuenberg, Haut-Rhin, France - © T. Brunsperger
Acanthite de Peyrebrune, Tarn, France - © Jean Leconte

Les macles

L'acanthite peut présenter des macles polysynthétiques sur (111), mais celles-ci ne sont pas visibles à l'oeil nu.

Les faux et arnaques

Aucun faux ou arnaques connus.



Dureté : 2 à 2,5
Densité : 7,2 à 7,4
Cassure : Sub-conchoïdale
Trace : Gris




TP : Opaque
IR : -
Biréfringence : -
Caractère optique : -
Pléochroïsme : Aucun
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide nitrique, chlorhydrique et ammoniac

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune