Qu'est qu'un kupferschiefer en géologie ?

Kupferschiefer : définition

Succession stratigraphique incluant le Kupferschiefer dans la mine Kamsdorf - Source Wikipedia
Les gisements de type "kupferschiefer" (schistes à cuivre) appartiennent à la vaste catégorie des gîtes stratoïdes en roches sédimentaires détritiques. Ces gîtes sont étroitement liés à leur roche hôte sédimentaire et présentent de manière générale une allure concordante à ces derniers. Les gîtes de type "kupferschiefer" sont composés de sulfures et d'oxydes disséminés le long d'un front d'oxydo-réduction au sein de séquences marines transgressives à évaporites, déposées en conditions anoxiques, surmontant des couches rouges continentales. L'épaisseur de ces formations varie de 30 cm à 2 m. Les fluides minéralisateur sont vraisemblablement des saumures dérivées d'évaporites qui lessivent ces couches rouges pour en extraire le cuivre et d'autres métaux.

De très importants gisements de ce type sont connus en Allemagne et en Pologne (dépôts permiens de la mer du Zechstein, mine de Lubin), et en Afrique centrale (Congo, Zambie) où ils constituent les gîtes de la ceinture cuprifère.

Le cuivre y est le métal le plus important, mais l'argent, le cobalt, parfois le plomb et le zinc sont récupérés comme sous-produits. Les sulfures qui composent la minéralisation apparaissent selon une série de zone minérales : hématite - cuprite et ténorite - cuivre natif - chalcocite - bornite - chalcopyrite - galène - sphalérite ou pyrite.