Magnétite - Encyclopédie

    Classe : Oydes et hydroxydes
    Sous-classe : Oxydes
    Système cristallin : Cubique
    Chimie : Fe3O4

    Abondance : Très fréquent

La magnétite fait partie du groupe des spinelles dont elle est le principal représentant. Deux origines sont proposées pour l'éthymologie de la magnétite. L'un vient de la Magnésie en Thessalie (Grèce), où les aimants naturels étaient connus depuis l'Antiquité et appelés "magnet" par les Grecs, notamment Thalès de Milet (625-547 av. J.-C.) ; une autre vient de Pline l'Ancien en 77 qui aurait nommé ce minéral selon le pâtre de la légende, Magnes, qui aurait découvert les aimants naturels du Mont Ida en y menant paître son troupeau. Elle est fréquente dans de nombreux types de roches et de concentrations métalliques. Dans les roches magmatiques basiques la magnétite peut former par ségrégation magmatique de gigantesque accumulations ; le cas est plus rare dans les roches acides. C'est généralement un minéral commun des skarns, des roches métamorphiques du faciès schistes verts (notamment les fentes alpines), et des gisements de fer sédimentaires métamorphisés. C'est aussi un minéral accessoire des fumerolles volcaniques. Elle est plus rare dans les environnements sédimentaires sauf dans les placers où elle se rencontre facilement grâce à sa quasi-inaltérabilité. La magnétite peut être massive mais se présente le plus souvent en cristaux octaédriques plus rarement rhombododécaédriques ou cubiques, de couleur noire. C'est un minéral fortement magnétique, ce qui constitue un critère d'identification déterminant. La magnétite est le principal minerai de fer, elle est activement exploité dans de nombreuses mines dans le monde entier. La magnétite sert également au traitement d'autres minerais : finement broyée en suspensions aqueuses, elle fournit un milieu dense utilisé dans des procédés de séparation minérale. Historiquement, elle a bien évidemment été aussi utilisée comme aimant naturel notamment dans les boussoles des navires.

Magnétite octaédrique de Cerro Huanaquino, Bolivie
Magnétites cubo-octaédrique de  Rumpersdorf, Autriche
Magnétite pseudomorphosée en hématite du Puy de Tunisset, France
Magnétite pseudomorphosée en hématite du Volcan Payún Matru

La magnétite dans le Monde

Les plus gros cristaux au monde proviennent de Faraday (Bancroft, Ontario) et des pegmatites de Tete (Mozambique), ils pésent jusqu'à 250 kg pour des arêtes parfois supérieurs à 50 cm ! Les localités ayant produits de superbes échantillons sont nombreuses dans le monde. Nous pouvons citer particulièrement les cristaux octaédriques ou rhombododécaédriques de 15 cm de Traversella (Piémont, Italie), les octaèdres parfaits et brillants de 15 mm d'arête des fentes alpines de Binn (Suisse), ou les rhomboèdres de 7 cm associés à palygorskite des fentes alpines de l'Unteren Rifflekies, Stubachtal, Autriche ; les cristaux de magnétite de Kirunavaara (Suède). Les fumerolles du volcan Payún Matru en Argentine ont également déposés de magnifiques cristaux squeletiques de plus de 10 cm (photo principale) par la suite pseudomorphosés en hématite (transformation appelée martite).

La magnétite en France

En France, la magnétite est présente sur les volcans du Massif Central et systématiquemet d'origine fumerollienne et pseudomorphosée en hématite (martite). On la retrouve notamment au Puy de la Tache et au Roc du Cuzeau (Massif du Mont Dore) mais aussi dans les anciennes carrières de scories de la Chaîne des Puys notamment au Puy de Tunisset, où des cristaux jusqu'à 3 cm ont été découverts en 2010.

Les macles et spécificités

Les macles simples sont fréquentes sur {111}, à la fois plan de macle et d'accolement (macle du spinelle présentée sur la photo de droite) ; mais également lamellaire produisant des stries sur {111}. Les échantillons présentants cette macle bien définit et propres sont cependant rares.

Il faut également noter que la magnétite peut se transformer en hématite après cristallisation (pseudomorphose) on parle alors de martite, la plupart du temps les martites sont d'origine fumerollienne. La transformation inverse de l'hématite vers la magnétite est beaucoup plus rare, on appelle les échantillons "muschketovite".

Les faux et traitements

La magnétite est énormément trafiquée, notamment dans le monde de la lithothérapie et de l'ésothérisme. Face à une demande toujours plus grandissante pour les soins et le bien-être on a vu apparaître au cours des années 2000-2010 de nombreux objets et pierres roulées sous l'appellation magnétite qui n'en sont pas. C'est objets sont en réalité des déchets d'aimants, un mélange de ferrite et de résine dont le magnétime a été induit au moyen d'un électro-aimant... Ces objets peuvent être gris métalliques mais aussi irisés (traitement de surface par sublimation de titane).



Dureté : 6
Densité : 5,2
Cassure : Irrégulière à subconchoïdale 
Trace : Noire




TP : Opaque
IR : -
Biréfringence : -
Caractère optique : -
Pléochroïsme : Aucun
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Acide chlorhydrique concentré

Magnétisme : Ferromagnétique
Radioactivité : Aucune