Soufre - Encyclopédie

    Classe : Elements
    Sous-classe : Non-métaux
    Système cristallin : Orthorhombique
    Chimie : S
    Abondance : Assez fréquent


Le soufre est présent dans la nature sous deux formes : la rosickyite, très rare, correspondant au soufre monoclinique, et le soufre à proprement parlé (orthorhombique), beaucoup plus fréquent. C'est un minéral connu depuis l'Antiquité et qui doit donc son nom au latin sulphur (soufre). Le soufre se rencontre dans deux environnements géologiques distincts. Il est omniprésent dans les contextes volcaniques au niveau des zones de dégazage où il provient de l'oxydation par l'air du H2S. C'est aussi un minéral commun dans les formations sédimentaires : marnes, argiles, évaporites et fréquemment au sommet des dômes de sel, dans les pétroles, bitumes et charbons. Il résulte alors de la réduction des sulfates souvent dû à l'activité bactériologique. Les cristaux de soufre natif sont transparents à translucides et possèdent un éclat vitreux à résineux. Leur couleur est généralement jaune vif mais peut passer au brunâtre ou verdâtre lorsqu'une partie du soufre est remplacée par du selenium ou en présence d'inclusions bitumineuses. Il brûle à 270°C. Le soufre est un minéral industriel très important, c'est la matière première de nombreux composés parmi lesquels figure l'acide sulfurique utilisé dans l'agro-alimentaire (fabrication d'insecticides et engrais), mais aussi comme source énergétique (électrolyte des batteries), dans l'industrie du caoutchouc, et pour la fabrication d'explosifs. Les composés du soufre sont utiliés dans la fabrication du savon, du cuir, des peintures, des colorants, dans le raffinage du pétrole, etc... Au niveau historique, les dépôts fumerolliens du cratère du Popocatépetl eurent un rôle essentiel dans la conquête du Mexique par les espagnols. En 1520 Cortés en fit extraire pour fabriquer la poudre nécessaire à ses armes à feu et canons.

Cristaux de soufre natif de Girgenti, Sicile, Italie
Cristaux de soufre natif de Girgenti, Sicile, Italie
Cristaux de soufre natif de Girgenti, Sicile, Italie
Cristaux de soufre natif de Girgenti, Sicile, Italie

Le soufre dans le Monde

Les plus beaux spécimens mondiaux de soufre natif ne proviennent pas des gisements volcaniques mais des sédiments Miocènes de la région d'Agrigente et de Catane en Sicile (Italie), où certains cristaux peuvent atteindre les 30 cm ! Ils sont fréquemment associés à l'aragonite et à la célestine. Toujours en Italie, de bons cristaux de soufre sont également connus à Perticara et Carrare. Les cristaux de Cadix en Espagne et de Louisiane sont aussi très réputés.

Le soufre en France

En France, le gisement ayant produit les meilleurs spécimens est Boes dans les Pyrénées-Atlantiques qui a fourni des cristaux de 2 cm. On retrouve le soufre natif également en micro-cristaux sur certains spots du Massif volcanique du Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme (cascade de la Dore), mais aussi dans les terrils en feu de la Ricamarie (Loire),  aux Malines (Gard), à Cap Garonne (Var), etc...

Les macles et cristallisations spéciales

Les macles de soufre sont rares, il existe cependant 3 plans de macles connus : {101}, {011} et {110}. Sur la droite une photo de soufre réputé maclé de Gianfranco Ciccolini - Source Mindat. 

Sur les gisements volcaniques et notamment au niveau des fumerolles de la Solfatare (près de Naples, Italie), lorsque l'on retire des échantillons de soufre natif cristallisé des fumerolles chaudes (près de 200°C), le passage du soufre monoclinique au soufre orthorhombique est caractérisé par un crépitement audible assez singulier.

Les faux et arnaques

Certain échantillon de soufre "commerciaux" sont fabriqués par l'homme, ils sont constitué de soufre "fondu" en une fine pellicule sur une matrice blanche. La couche de soufre est très fine mais recouvre la totalité de l'échantillon, l'intérieur est blanc et ne présente aucune trace jaune de soufre.



Dureté : 1,5 à 2,5
Densité : 2,07
Cassure : Irrégulière à conchoïdale
Trace : Blanc, blanc-jaune




TP : translucide à transparent
IR : 1,958 à 2,245
Biréfringence : 0,287
Caractère optique : Biaxe +
Pléochroïsme : Faible
Fluorescence : Aucune


Solubilité : Eau surchauffée (160°C)

Magnétisme : Aucun
Radioactivité : Aucune